/////

UEH/Mobilisation: Opération « bout teren », décrètent les étudiants de l’UEH.

Dans le cadre d’une journée culturelle en hommage à Dr Monferier Dorval et Samul Mical, étudiant 4 année en agronomie; les étudiants de l’université d’État d’Haïti(UEH) ont invité des artistes engagés de la scène musicale Haïtienne au local de la faculté de droit et des sciences économiques de Port-au-Prince(FDSE) dans l’après-midi du 11 septembre 2020 pour relancer les mobilisations aux seins de l’université, contre la machine de l’insécurité.

Pendant le déroulement de l’évènement, Kerby Bastien alias KEB étudiant de la FASCH(faculté des sciences humaines) et militant anti-bourgeois, n’a pas cessé d’inculquer le nouveau mot d’ordre au publique avec le point levé « batay la ap kontinye, opérasyon bout teren » en tac au tac avec l’assistance.

Les jeunes étaient nombreux sur la place d’Antenor Firmin. L’ambiance est devenue très chaleureuse avec des troupes de théâtre issus de l’UEH. Des poésies engagées font jaillir la rage contre le système en place. La présence de Jean Jean Roosevelt, BIC, KEB, Pawòl Tanbou sur scène, fascinent l’assistance à travers les mélodies envoutantes, les harmonies résistantes, les rythmes réconfortants et des paroles révoltantes.

Des musiciens de calibre ont répondu à l’appel. Ils ont fait bouger, chanter, crier. Entre rage, tristesse et joie, paradoxalement, la faculté de droit est baptisée le nouveau centre de résistance. Ils annoncent l’opération « bout teren » pour les prochaines mobilisations.

BIC dans la cour de la FDSE (Haïti)

D-fi de powèt revolte réclamé depuis le début par le publique, a clôturé l’évènement aux environs de 7 h 30 du soir, après avoir joué 3 morceaux émotifs. Mais, l’assistance exige d’autre chanson de l’artiste. Cependant, une pluie l’ont obligé de vider les lieux.

Similien Rudolph S.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.