//

HAÏTI / POLITIQUE: Des anciens parlementaires créent GAPESP, un nouvel outil socio-politique pour maintenir la démocratie en Haïti.

Le Groupe des Anciens Parlementaires pour l’Équilibre Politique et la Stabilité du Pays (GAPESP) est le nom d’une toute nouvelle structure socio-politique fraîchement créée par des anciens députés de la 49ème et de la 50ème législatures dont la présentation à la presse a été faite dans un Hôtel de Pétion-ville le mercredi 30 septembre 2020.

Ce nouvel outil socio-politique est mis sur pied dans un contexte politique difficile où l’instabilité bat son plein sur presque tout le territoire national. Le GAPESP se montre concerné par cette situation. Ainsi, il se donne pour mission de maintenir, coûte que coûte, la vocation démocratique et républicaine du pays.

« Nous sommes déterminés à rester solidaires en vue de la sauvegarde des acquis démocratiques afin de répondre aux aspirations du peuple pour la recherche d’un équilibre social, politique et économique à tous les niveaux », ont écrit les membres du GAPESP dans un communiqué publié ce 30 septembre 2020.

Les anciens représentants du peuple aux 49ème et 50ème législatures se regroupant au sein du GAPESP n’entendent pas se positionner du côté d’aucun camp politique à savoir ni du côté du Pouvoir ni de celui de l’opposition. Ils envisagent de jouer un rôle médian.

« Dans le but d’éviter toutes dérives dans la conduite de la politique haïtienne tant du côté du pouvoir que celui de l’opposition, cette structure mise sur pied se veut un pont d’équilibre aux fins de protéger les institutions démocratiques et aider, du même coup, le pays à sortir des turbulences politiques qui menacent non seulement l’avenir de la Nation mais aussi notre existence de peuple au niveau des concerts des nations », se sont-ils lamentés.

Les anciens législateurs ont profité de la présentation de leur entité pour faire la leçon aux politiciens qui font de la violence leur cheval de bataille.

« La philosophie Koupe Tèt, Boule Kay n’est plus de mise. En ce 21ème siècle, nous pensons qu’il faut changer de paradigme. Le moment est venu pour nous, dignes fils et filles de cette terre sacrée, de nous montrer à la hauteur de notre tâche, afin de tourner définitivement la page de la destabilisation politique du pays et entrer de manière irréversible dans l’ère du développement durable et contribuer à un avenir prometteur pour les générations futures », ont-ils suggéré.

Pour finir, le Groupe des anciens parlementaires pour l’équilibre politique et la stabilité du pays demande aux instances du pouvoir, celles de l’opposition et de la société civile de se mettre ensemble, en vue de trouver, à travers un dialogue constructif une issue heureuse à la crise qui sévit dans le pays depuis plusieurs décennies.

Parmi les anciens parlementaires qui constituent le GAPESP, citons entre autres Jean Wilson HYPOLITHE, Jean Wilner JEAN, Price CYPRIEN, Joseph Benoît LAGUERRE, Jean Berthol BASTIEN, Louis Romel BEAUGE , Jhon Bernard ANOUCE et Ogline Pierre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.