////

HAÏTI / JUSTICE: Le maintien de Jean Ralph Prévost au poste de Doyen a.i du TPI divise beaucoup plus le CSPJ et le Barreau du Cap-Haïtien.

Le torchon continue de brûler entre le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et les membres du Barreau du Cap-Haïtien. La toute dernière décision du CSPJ de maintenir, malgré les contestations, le choix de Me. Jean Ralph Prévost comme Doyen a.i à la tête du Tribunal de Première Instance du Cap-Haïtien accentue le bras de fer.

En effet, dans un mémorandum pris le 30 septembre dernier, le CSPJ a écrit noir sur blanc qu’il reste et demeure fermement attaché à son choix et qu’il renouvelle sa confiance au Magistrat Ralph Prévost. Au fait, le Barreau n’a pas mis du temps pour réagir. À nouveau, il gonfle ses muscles. Dans un mémorandum pris le deux (2) octobre, tout en réitérant sa position, il critique et reproche au CSPJ son entêtement.

« Suite au mémorandum pris par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire confirmant à nouveau le choix de Ralph Prévost en tant que Doyen a.i du Tribunal de Première Instance du Cap-Haïtien, le Barreau tient à rappeler qu’il maintient ferme sa position dans la forme et teneur de la résolution prise au cours du mois de mai 2020 dans laquelle il a rejeté ce choix inapproprié, incongru et malhonnête à la fois », a-t-on lu.

En effet, les membres du Barreau assimilent le comportement du Pouvoir judiciaire à un manque d’égard au service public de la justice, à la profession d’avocat et à la Société.

« La décision du CSPJ dans le renouvellement de ce choix tant décrié est un affront fait à la justice, aux Avocats, aux justiciables et aux autres acteurs du système judiciaire. Tout le monde le sait très bien que le Magistrat en question est une sinécure qui n’agit que selon ses caprices mais qui ne rend service ni à la justice ni à la société », a fustigé le Barreau qualifiant, par ailleurs, d’erreur diabolique la décision du CSPJ. Une décision qui selon lui, met en danger tout le système judiciaire dans la juridiction du Cap-Haïtien.

En d’autres termes, le Barreau affirme qu’il ne courbera pas l’échine et combattra jusqu’au le choix de Me. Ralph Prévost à la tête du TPI de la deuxième ville.

« Le Barreau entendra s’opposer et comme de fait s’oppose énergiquement d’ores et déjà à cette décision qui n’a qu’un seul but de satisfaire un protégé du CSPJ au détriment de tous le système, en particulier les justiciables et surtout ceux qui croupissent en prison en attendant une décision sur leur sort », a-t-il rappelé.

Au final, il dit attendre, dans l’immédiat, que le CSPJ se ressaisisse et prenne une meilleure décision qui va dans l’intérêt de tous les concernés du système judiciaire dans la juridiction.

A signaler, le différend entre le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et le Barreau de l’Ordre des Avocats du Cap-Haïtien prend de l’ampleur quelques jours avant l’ouverture de l’année judiciaire qui se fera le lundi 5 octobre prochain.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.