///

HAÏTI / AGRICULTURE: Journée Mondiale contre la Faim, AGri-FAZ la célèbre avec foire, exposition agricole et atelier de réflexion.

C’est autour du thème « Cultiver, Nourrir et Préserver ensemble » que la journée mondiale de l’Alimentation a été célébrée ce vendredi 16 octobre 2020. Pour marquer cette journée à l’encre forte, Agriculture Faim Zéro (AGRI-FAZ) basée dans la commune de Limonade notamment dans la Section Roucou, a organisé, dans sa ferme d’à peu près 140 carreaux de terre, une cérémonie commémorative répartie en plusieurs activités dont Foire gastronomique, Exposition de produits agricoles et atelier de réflexion. Des anciens Députés de la 50e législature venus de plusieurs départements, le Président de la Commission municipale de Limonade Gesner Dieudonné et l’un de ses adjoints Saül Claudin, l’ancien Commissaire du Gouvernement du Cap-Haïtien Me. Jacquelin Tadéus, des Cadres et employés de Agri-FaZ, le Directeur du Bureau Agricole de Limonade et de Quartier-Morin Roudy Milien, des Vices-Délégués, des membres de la société civile et des notables de la commune ont assisté à la cérémonie.

Dans son intervention, le premier citoyen Gesner Dieudonné a exhorté l’assistance à œuvrer pour le bien et pour le bien-être de la population. Car, « Ventre affamé n’a point d’oreille », a-t-il rappelé.

« Nous devons nous mettre ensemble pour la construction d’une nouvelle société et pour le recouvrement de notre souveraineté économique et alimentaire. Il faut un développement planifié et une politique visant à nous valoriser nous-mêmes et à valoriser nos terres », a-t-il suggéré.

Plus loin, il invite le pays tout entier à se battre sans relâche pour planifier la question de la nourriture et de l’alimentation dans le pays. Dans l’intervalle, il prie les citoyens de stopper la spoliation des terres pour ne pas entraver, craint-il, le processus de développement et de renforcement des capacités productives.

Le Directeur du Bureau Agricole Communal (BAC) de Limonade et de Quartier-Morin Roudy Milien a abondé dans le même sens que l’Édile. Il a prôné l’autosuffisance alimentaire.

« Le pays doit être en mesure de donner à manger à ses enfants et à toutes celles et ceux qui y habitent », a-t-il souhaité. Il a conseillé à tous les acteurs concernés de profiter du contexte mondial actuel dominé par la pandémie du coronavirus qui a presque paralysé toute la planète les mois derniers obligeant chaque nation à se débrouiller toute seule pour nourrir ses fils.

« Notre politique alimentaire doit maintenant permettre non seulement de donner à manger aux gens, de leur permettre d’avoir des revenus mais aussi faciliter la diminution des importations et favoriser l’augmentation des exportations », a-t-il fait savoir.

De son côté, l’ex-Député de Tabarre Caleb Desrameaux qui faisait office de Maître de Cérémonie (MC) a encouragé les acteurs de Limonade particulièrement les dirigeants de AGRI-FAZ à faire de cette commune le Grenier du pays en matière de vivres alimentaires.

« Vous pouvez le faire. En regardant ces vastes terres, toutes ces plantations, ce magnifique projet, vous pouvez devenir la source nourricière et le réservoir alimentaire pour toute Haïti », a martelé Desrameaux.

Quant au Président de l’Entreprise Agriculture Faim Zéro Tertius Tanis, dans son discours, il a montré d’abord la nécessité que son institution, fasse un front commun avec l’État à travers le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) et des Instances internationales pour mener une lutte plus efficace contre la Faim et la malnutrition en Haïti.

« Pour cultiver, nourrir et préserver ensemble nos ressources naturelles, il faut, coûte que coûte, que l’État, le secteur privé, la société civile et la communauté internationale posent des actions communes, conjuguent ensemble leurs efforts. La lutte contre la Faim n’est pas seulement l’apanage de l’État. Elle est avant tout une affaire citoyenne », a relaté Agronome Tertius soulignant que l’objectif et la mission de AGRI-FAZ c’est de réinventer la production nationale en Haïti. En effet, il invite tout un chacun à participer à cette lutte pour que les enfants et les petits enfants n’héritent pas la misère que connaissent la génération actuelle. Il dit haut et fort que Manger ne peut et ne doit pas être un luxe en ce 21ème siècle.

« À AGRI-FAZ, nous disposons de toutes les technologies et connaissances possibles pour produire efficacement. En ce sens, nous nous entourons de 40 jeunes Agronomes, fougueux, passionnés et compétents. Nous accompagnons 70 agriculteurs travaillant sur 17.5 hectares de terres de notre ferme, nous leur fournissons du matériel agricole et de l’appui technique. Et nous établissons des partenariats solides avec des institutions nationales, internationales et régionales tels que le MARNDR, le Ministère du Commerce et de l’Insustrie, le Ministère de la planification et de la Coopération externe, le Ministère des Travaux publics, transports et communications; l’USAID », se réjouit le Président précisant que AGRI-FAZ réalise des alliances stratégiques avec d’autres fermes agricoles de la région du nord dont la ferme rizicole Mérande de l’ancien Sénateur Jacques Sauveur Jean et la ferme Sapensa S.A.

« Tous ces partenariats s’inscrivent dans la perspective d’agir ensemble pour l’atteinte d’un objectif commun qui est celui d’éradiquer la Faim en Haïti et de parvenir à une sécurité alimentaire, nutritionnelle durable », a-t-il promis.

Pour finir, il a saisi l’occasion pour présenter le bilan de AGRI-FAZ.

« En l’espace d’un an d’existence, notre institution arrive à emblaver 93 hectares en culture de manioc, de maïs, de vigna, de pois de souche, de gombos, de pois Congo et de légumes. L’entreprise compte sur la force de travail de plus de 60 ouvriers agricoles et sur la compétence d’une quizaine d’experts et de techniciens agricoles spécialisés dans différents domaines et fillières agricoles.

Soulignons que la Troupe Sifwaden a agrémenté la cérémonie avec une pièce de théâtre qui allait de pair avec la journée.

En ce qui a trait à l’atelier de réflexion, « Le rôle des jeunes dans le développement des systèmes alimentaires et la sécurité alimentaire et nutrionnelle durable » a été le thème central.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.