Aux Côtés de Haïti Tec pour ses 20 ans.

Ce matin, à l’hôtel Montana Haiti Tec a fêté son 20ème anniversaire. Plusieurs plaques d’honneur ont été décernées à des dames qui ont joué un rôle remarquable dans le développement et le fonctionnement de cette institution :

  1. Maryse Pénette qui a fait partie du premier cercle de discussion avec Ralph Auguste et moi-même pour la conception du Centre.
  2. Rachèle Madhère, représentante de American Airlines qui allait assurer le financement du Centre.
  3. Marlène Sam en tant que directrice exécutive de l’ADIH, partenaire du Projet.
  4. Michaëlle Saint-Natus qui s’est dévouée pour aider au fonctionnement du centre.

Sans oublier le rôle remarquable du directeur du Centre, Rhony Derogène, présent depuis le début à titre de professeur, les participants ont eu une pensée spéciale pour d’autres acteurs clés. Mgr Cazale, président de St Thomas University, qui a participé à la cérémonie par visio-conférence. Peter Dolora, ancien vice-président de American Airlines qui s’est proposé pour le financement du Centre. Et bien évidemment, feu Ralph Auguste, qui avec moi avons été les pilotes de cette belle opération.

L’idée a pris naissance en 1998 à partir d’une offre de American Airlines qui souhaitait utiliser les taxes non payées au Gouvernement haïtien pendant la période de l’embargo international sur Haïti (1992-1994) et accumulées dans un « Escrow Account » pour un projet éducatif. Le projet d’un Centre de formation technique et professionnelle logé au cœur du Parc industriel de Port-au-Prince et géré en partenariat entre les associations patronales a été accepté par AA.

J’ai alors proposé un partenariat Floride-Haïti rassemblant dans un consortium l’ensemble des institutions intéressées à participer au projet.

  • Du côté d’Haïti : six organisations patronales (ADIH, Chambre de commerce d’Haïti, Association Touristique d’Haïti, HAMCHAM, Association professionnelle des banques, Chambre franco-haïtienne de commerce) ;
  • Du côté de la Floride : cinq institutions de l’Etat de Floride dont Miami Herald, (en particulier son éditeur en chef d’alors Dave Laurence) American Airlines (son vice-président Peter Dolora), St Thomas University (son président Mgr Cazale), Miami Dade College, Broward College.

A la demande de feu mon ami Ralph Auguste, alors président du Haut Conseil de Quisqueyea, j’ai réalisé l’étude de faisabilité du Centre, recruté les professeurs et le directeur, coordonné l’élaboration des programmes de formation selon l’approche par compétences, et mis au point un programme accéléré de perfectionnement pour le personnel dispensé à Miami par Miami Dade College et St Thomas University.

Haiti Tec est aujourd’hui l’un des fleurons du dispositif national d’enseignement technique et professionnel. Comme toutes les institutions de formation du pays Haïti Tech n’a pas été épargné par les dommages de l’instabilité politique, mais la bonne gouvernance de l’équipe de direction et la présence d’un Conseil d’administration engagé ont été des atouts importants pour lui permettre de traverser le désert.

Bon départ pour les prochains 20 ans.

Jacky Lumarque

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.